Johnson évoque une libre circulation post-Brexit des citoyens de l'UE

La Grande-Bretagne pourrait autoriser la libre circulation des personnes en provenance de l'Union européenne durant la phase de transition qui s'ouvrira une fois le Brexit acté, a déclaré jeudi le secrétaire britannique au Foreign Office, Boris Johnson. /Photo prise le 6 avril 2017/REUTERS/Alkis Konstantinidis

ATHENES (Reuters) - La Grande-Bretagne pourrait autoriser la libre circulation des personnes en provenance de l'Union européenne durant la phase de transition qui s'ouvrira une fois le Brexit acté, a déclaré jeudi le secrétaire britannique au Foreign Office, Boris Johnson.

Cette possibilité permettrait à l'économie britannique de continuer à attirer des talents du continent, a-t-il précisé à Reuters Television en marge d'un déplacement à Athènes.

"Nous ne voulons pas fermer nos portes. Nous voulons simplement disposer d'un système qui soit équilibré", a-t-il ajouté.

Le chef de la diplomatie britannique a estimé que cette disposition pourrait être négociée dans les deux ans à venir, soit avant la sortie définitive du Royaume-Uni de l'Union européenne, et s'appliquer durant une période de transition qui précédera l'entrée en vigueur d'un futur accord, à négocier, encadrant les relations post-Brexit entre Londres et les Européens.

(Renee Maltezou avec Guy Faulconbridge à Londres; Henri-Pierre André pour le service français)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages