Quand Johnny Hallyday a failli passer à côté d’un appel très important de Fabrice Luchini

·1 min de lecture

Des anecdotes sur Johnny Hallyday, il y en a trop pour les compter. Mais celle qu’Antoine Duléry vient de raconter dans l’émission de RTL, Laissez-vous tenter, va directement se placer parmi les plus cocasses. Car c’est une scène qu’on croirait sortie des Guignols de l’info qu’a partagé le comédien. En 2006, Antoine Duléry partageait l’affiche du film Jean-Philippe avec l’idole des jeunes. Il y jouait Chris Summer, superstar adulée par le public en lieu et place de Johnny, qui n’avait jamais percé dans le milieu de la musique. Autre star du long métrage, Fabrice Luchini a été la source d’un quiproquo hilarant. Un moment insolite auquel Antoine Duléry a assisté en personne, alors qu’il se trouvait à ce moment là chez le chanteur. Ce dernier attendait le coup de fil de Fabrice Luchini qui devait lui confirmer ou non sa participation au projet réalisé par Laurent Tuel. Alors que la réponse de l’acteur tardait -« ce qui énervait un peu Johnny, il faut bien le dire », a expliqué Antoine Duléry sur RTL - un malentendu a failli tout faire capoter.

Car le coup de fil est bien arrivé, mais c’est Johnny Hallyday qui n’a pas voulu répondre au célèbre comédien. « On prenait un petit café comme ça très tranquillement dans son jardin puis brusquement on l’appelle au téléphone. Alors il rentre chez lui après il me retrouve dans son jardin. Il me dit : “Tu sais Antoine, c’est Fabrice qui a appelé, sans doute pour me donner sa réponse, bonne ou mauvaise enfin, et je l’ai pas pris au téléphone.” (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Maeva Ghennam victime d'une violente agression devant son domicile à Marseille
VIDEO Sophie Davant maladroite : elle manque de casser l’objet d’un vendeur dans Affaire conclue
Ici tout commence : qui est Rébecca Benhamour, l'interprète de Célia ?
PHOTO Alice Detollenaere dévoile les coulisses torrides d’un shooting de lingerie
Les 12 coups de midi : Jean-Luc Reichmann défend Léo et pousse un énorme coup de gueule contre ses détracteurs