Johnny Hallyday a eu un impact important dans la carrière politique de… Jean-Pierre Raffarin

·1 min de lecture

Ça n’a jamais été un secret pour personne : Jean-Pierre Raffarin voue une passion française pour Johnny Hallyday. Dans sa jeunesse, bien avant de jongler avec le monde politique, l’ancien locataire de Matignon n’hésitait pas à passer des heures devant les hôtels parisiens où l’idole des jeunes séjournait entre deux concerts. Maintes fois, l’ancien Premier ministre a souligné sa préférence pour Que je t’aime, tube de son idole, qu’il avait – même – chanté sur le plateau de BFMTV. « [Johnny Hallyday] est pour beaucoup le visage de la mémoire heureuse, écrivait Jean-Pierre Raffarin dans son autobiographie parue en 2012 (Je marcherai toujours à l'affectif, Flammarion). Il appartient à l'histoire d'un public pour lequel il réussit à la fois à incarner une génération qui vieillit et une époque qui a rêvé d'être éternelle. »

Le 5 décembre 2017, alors que la France se réveillait en apprenant la disparition de Johnny Hallyday, Jean-Pierre Raffarin déclarait : « Ce matin, on a tous en nous quelque chose qui meurt. Il accompagnait toute notre vie quand nous étions tout jeune. [Il] distribuait de la vie. Son souffle était celui de l'énergie. Sa force n'était pas celle des discours et pourtant il entrait en communication avec tous ses mots, tous ses gestes, tous nos codes. [...] Sa générosité lui permettait tout. Il est en nous. Il ne partira que quand nous partirons. »

Autre fan de Johnny Hallyday qui vient de sortir un livre sur l’idole des jeunes, Thibaut Geffrotin a publié Johnny, une (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Laurence Boccolini : pourquoi son émission a-t-elle été déprogrammée ?
Jean Castex et son doigt d'honneur sur TF1 : la surprenante analyse d'un membre du gouvernement
Laeticia Hallyday et Jalil Lespert très démonstratifs : les clients d’un hôtel témoignent
Charlotte (Koh-Lanta, l’île des héros) a « failli mourir » : elle raconte son accident
"Il n'a vraiment rien à foutre" : Valérie Trierweiler fustige l'attitude de son ex François Hollande