Johnny Depp perd son procès en diffamation contre "The Sun", qui le décrivait en mari violent

franceinfo Culture avec agences
·1 min de lecture

En attaquant en diffamation la société éditrice du Sun, News Group Newspapers (NGN), Johnny Depp entendait laver son honneur. Dans sa plaidoirie, l'avocat de l'acteur, David Sherborne, avait demandé au juge de "laver le nom" de Johnny Depp de ces "accusations scandaleuses" et "fausses" qui l'ont conduit à engager ce procès "douloureux". Mais la star de Pirates des Caraïbes, décrite en mari violent par le journal, a perdu son procès. La société éditrice du quotidien a montré que ce qu'elle avait publié était "substantiellement vrai", a tranché le juge Andrew Nicol, dans son jugement publié lundi 2 novembre par la Haute Cour de Londres.

>> Drogues, violences, infidélités... Ce qu'il faut retenir du procès de Johnny Depp contre "The Sun"

Les trois semaines de procès en juillet à la Haute Cour de Londres, souvent en présence du comédien et de son ex-femme Amber Heard, ont donné lieu à un déversement de révélations peu reluisantes sur leur vie privée, de son addiction à la drogue aux accusations de tromperie, en passant par des excréments retrouvés dans le lit conjugal.

"Un homme et un père gentil, attentif, généreux et non violent", selon Vanessa Paradis

S'appuyant essentiellement sur les déclarations de l'actrice, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi