Johnny Depp contre Amber Heard, un procès qui passionne l'Amérique

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Johnny Depp et Amber Heard à la première de
Johnny Depp et Amber Heard à la première de

876450610001_6305297285112

Depuis trois semaines, l'Amérique a les yeux rivés sur le procès qui oppose Johnny Depp à Amber Heard. Les prises de parole de l'acteur, qui poursuit son ancienne épouse en diffamation, et les réactions de celle-ci depuis le banc de la défense, se répandent dans la presse à scandale comme dans les colonnes des médias les plus réputés et génèrent des centaines de milliers de vues sur YouTube.

Les audiences ont démarré le 11 avril dernier dans un tribunal de Fairfax, en Virginie. Ce procès découle d'une tribune publiée en 2018 dans le Washington Post, dans laquelle Amber Heard se décrivait comme une "victime de violences conjugales". L'acteur avait porté plainte en diffamation réclamant 50 millions de dollars de dommages et intérêts. Son ancienne compagne avait déposé plainte en diffamation à son tour pour obtenir 100 millions de dollars.

À la moitié du procès - qui s'étendra sur cinq semaines - seuls l'acteur de Pirates des Caraïbes et ses témoins ont pour l'instant été entendus. Johnny Depp, qui a toujours nié avoir levé la main sur son ex-épouse, assure avoir lui-même été victime de violences au cours de leur mariage.

Les fans au rendez-vous

C'est une spécialité américaine: lorsqu'une star comparaît devant la justice, les manifestations de fans ne sont jamais loin. Comme les soutiens de Britney Spears, qui se sont amassés devant le tribunal de Los Angeles il y a quelques mois pour réclamer la levée de sa tutelle, de nombreux anonymes se pressent pour soutenir Johnny Depp. Devant le tribunal de Fairfax, et même en son sein.

Le 11 avril, le New York Post rapportait qu'une petite foule s'était amassée devant les portes du tribunal en brandissant des pancartes en soutien à Johnny Depp. Lundi, l'une d'entre eux s'est présentée avec deux alpagas tenus en laisse, pour "illuminer la journée" de l'acteur, comme le rapporte le Washington Post. Ces deux médias rendent compte de la résonnance du procès, qui alimente les colonnes des taboïds comme des journaux les plus prestigieux des États-Unis.

Certains assistent même aux audiences, et son toujours prompts à réagir aux traits d'humour de Johnny Depp. Si bien que lorsque l'acteur de 58 ans a peiné à énumérer les films dans lesquels il a joués, les rires de ses fans ont poussé le juge Penney Azcarate à menacer de les "faire sortir", comme le rapporte People.

Johnny Depp donne sa version des faits

Si Johnny Depp a toujours nié avoir eu un comportement violent, c'est la première fois qu'il revient en détail sur son mariage avec Amber Heard et qu'il expose sa version des faits. Ce qui suffirait à expliquer l'engouement de ses fans et des médias pour ce procès... d'autant que chaque jour apporte son lot de déclarations fracassantes. Le couple avait pris l'habitude d'enregistrer leurs altercations, dont des extraits sont diffusés devant la court. On a pu notamment y entendre Amber Heard accuser Johnny Depp de l'avoir "rouée de coups", ce que nie l'acteur, qui accuse lui-même l'actrice d'Aquaman de violences.

"Cela pouvait commencer par une gifle, une bousculade. Elle m'a jeté une télécommande de télévision à la tête, un verre de vin au visage", a expliqué Johnny Depp, 58 ans, affirmant que l'actrice avait "un besoin de conflit, un besoin de violence". 876450610001_6305144783001

Le grand déballage

Le grand public peut suivre le procès comme on tourne les pages d'un magazine people. Au fil des jours et des audiences, les pièces à conviction et les témoignages s'enchaînent.

Les problèmes d'addiction de l'acteur ont été largement détaillés par la défense d'Amber Heard. L'acteur a reconnu avoir consommé alcool, pilules et cocaïne, tout en niant tout excès. Johnny Depp a été décrit comme un "monstre" par les avocats d'Amber Heard et des SMS violents de Johnny Depp faisant référence à son épouse ont été exhumés.

En parallèle, une psychologue embauchée par les avocats de Johnny Depp, Shannon Curry, s'est penchée sur la personnalité d'Amber Heard et a fait part de son diagnostic devant le tribunal. Selon elle, l'actrice souffre d'un trouble de la personnalité:

"Ces personnes peuvent réagir violemment et de manière agressive", a-t-elle déclaré. "Elles vont souvent empêcher physiquement leur partenaire d'essayer de partir s'il veut s'éloigner de toutes ces émotions intenses." 876450610001_6305233296001

Retransmis et disséqué

Ceux qui n'ont pas pu se rendre sur place ont tout le loisir d'assister au procès depuis leur télévision ou leur ordinateur. Les grandes chaînes, de CBS à CNN, en rapportent les développements. Court TV ou Law & Crime Network, deux chaînes en ligne, retransmettent les images du procès. La page YouTube de cette dernière rend compte de l'engouement du public: des dizaines et des dizaines d'extraits des audiences y ont été publiés. La dixième journée du procès, diffusée en direct pendant sept heures, affiche plus de 9 millions de vues.

Chacun de ces extraits est analysé, commenté, parfois jusqu'à l'extrême. Sur TikTok, un nombre incalculable de vidéos composées d'images du procès est publié chaque jour, et toute affichent des millions de vues. Et sur le réseau social, la tendance semble être au soutien de Johnny Depp: le hashtag "Je Soutiens Johnny Depp" affiche 147 millions de vues, pour seulement 2 millions en faveur d'Amber Heard.

Un procès politique

Le conflit qui oppose Johnny Depp et Amber Heard fait aussi écho à plusieurs thématiques qui ont secoué la société américaine ces dernières années. Cette guerre que se livrent les deux stars résonne comme un prolongement de l'affaire Weinstein et du mouvement #MeToo qui en avait découlé.

En parallèle de leur conflit, Johnny Depp a perdu en 2020 son rôle de mage Grindelwald dans la saga Les Animaux fantastiques. Depuis, il s'est dit "victime" de "cancel culture", un autre concept qui agite et divise l'opinion publique américaine. L'acteur a même dit, au cours du procès, avoir "tout" perdu;

"Lorsque ces allégations ont rapidement fait le tour du monde, disant aux gens que j'étais un danger, ivre, sous cocaïne, un homme qui, soudainement dans la cinquantaine, battait les femmes, c'est fini. Vous êtes fini", a estimé la vedette.

Le procès n'a pas fini de faire réagir outre-Atlantique: après les nombreuses journées durant lesquelles Johnny Depp a témoigné et répondu aux questions des avocats de son ex-femme, c'est cette dernière qui devra prendre la parole.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles