Johnny Depp : Alcool, drogue, son médecin balance sur ses "abus de substances"

·1 min de lecture

Alors que le procès pour diffamation entreJohnny Depp et Amber Heard a débuté à Fairfax, en Virginie, le 11 avril 2022, le médecin de l'acteur a confirmé de son addiction à différentes drogues lors d'une audition mouvementée. David Kipper a ainsi confié s'être occupé de la star du film Pirates des Caraïbes, alors qu'il tentait de se "désintoxiquer de ses abus de substances" pendant ses fiançailles avec Amber Heard. L'acteur de 58 ans aurait été dépendant à l'alcool, aux opiacés, aux benzodiazépines, à des stimulants mais aussi au Xanax (un anxiolytique).

Selon ce même médecin, l'ex-mari de Vanessa Paradis souffrait également de dépression et d'anxiété à l'époque et avait "peur" d'arrêter les opiacés après en être devenu dépendant à la suite d'une intervention dentaire. Pour le soigner de ses dépendances, il lui avait prescrit une cure de désintoxication de deux semaines. Malheureusement, Johnny Depp aurait été un patient difficile puisqu'il changeait constamment d'avis sur le fait du suivre une cure ou non. "Il ne pensait pas pouvoir le faire. Cela pouvait changer après avoir une conversation avec lui où il reprenait ses esprits et sa lucidité", a confié le médecin.

Le "monstre Depp"

Des documents judiciaires obtenus par le magazine People révèlent au contraire que Johnny Depp a déclaré qu'il était en voie de guérison de l'alcool et des drogues pendant "des parties importantes" de son mariage...

Lire la suite


À lire aussi

Mort de Taylor Hawkins (Foo Fighters) : La drogue en cause ? Une flopée de substances interroge...
Heath Freeman (NCIS, Bones) : La cause de sa mort révélée, drogues dures et alcool impliqués
Le prince Andrew "totalement protégé" malgré un comportement abusif : un ex-garde du corps balance

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles