John McEnroe, visite à l'académie du bad boy du tennis

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
EVA SAKELLARIDES
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L’ex-enfant terrible John McEnroe et son frère dirigent une académie de 650 élèves. Pour que son sport ne soit pas réservé aux riches.

« Pliez bien le genou. En équerre. Puis ouvrez la raquette en offrande, presque posée sur le sol. Voilà. Good job ! » Sur les courts en ciment bleu charron de la John McEnroe Tennis Academy, une huitaine de jeunes gars et filles de 11 à 17 ans écoutent, ébaubis, leur instructeur du jour. Car attention, légende : une leçon de service-volée par John McEnroe, c’est comme un cours de danse par feu Rudolf Noureev ou une master class de dribble par Cristiano Ronaldo. Ses pairs, les gloires tennistiques des années 1980, arborent souvent une silhouette plus proche des créatures boursouflées de Botero que des statuettes efflanquées à la Modigliani. John McEnroe, lui, est resté svelte, affûté.

Lire aussi:"We Are Tennis Fan Academy"

À 63 ans, il a aussi gardé la voix de stentor et le tempérament incandescent qui ont fait sa renommée. « J’ai un bon métabolisme. [Rires.] En fait, jusqu’à un récent passé, je jouais sur les circuits de vieilles gloires. Je n’y allais pas seulement pour le fun, mais aussi pour offrir le meilleur spectacle. Et si possible gagner. C’est toujours mieux que de perdre, non ? » rigole Big Mac, monstre sacré du tennis avec ses sept Grands Chelems gagnés, des matchs inoubliables face au Suédois Björn Borg et des engueulades bibliques sur les plus grands courts de la planète.

Pour l’heure, planté bien droit sur le bord des courts de son académie, sur Randall’s Island, à un bras de rivière de Manhattan, John Mc Enroe supervise l’entraînement de ses protégés, les 650 filles et garçons venus se perfectionner et, qui sait, devenir professionnels. Ce matin, sur le court, Izyan Ahmad alias « Zizou ». À 11 ans, ce fils d’émigrés indiens du Cachemire, meilleur joueur américain de sa classe d’âge, envoie des mines(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles