John Kerry dénonce le «crime contre l'humanité» de Boko Haram au Nigeria

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry en Inde le 12 janvier 2015

«C’est le massacre atroce d’innocents», a réagi le secrétaire d'Etat américain, après que l'organisation islamiste a quasiment rasé une ville au Nigeria.

Les massacres perpétrés récemment par Boko Haram au Nigeria sont «un crime contre l’humanité», a jugé le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, ce jeudi à Sofia, alors que les islamistes armés ont mené au début du mois leur attaque la plus destructrice depuis 2009. «C’est le massacre atroce d’innocents», a commenté le chef de la diplomatie américaine lors d’une conférence de presse. «Boko Haram continue d’incarner une menace grave, non seulement pour le Nigeria et la région, mais pour l’ensemble de nos valeurs», a commenté le chef de la diplomatie américaine, décrivant le groupe comme «une des entités terroristes les plus malfaisantes et menaçantes actives aujourd’hui sur la planète».

Selon l’organisation Amnesty International, des centaines de personnes, «voire plus», pourraient avoir été tuées par les insurgés durant la destruction de Baga, carrefour commercial du nord-est du Nigeria au bord du lac Tchad, et ses environs, dans une offensive lancée le 3 janvier par les insurgés.

A lire aussi : Au Nigeria, «une ville a été presque rayée de la carte en quatre jours»

Depuis le début de l’insurrection de Boko Haram en 2009, environ 13 000 personnes seraient mortes.



Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Au Nigeria, «une ville a été presque rayée de la carte en quatre jours»
«No-go zones» islamistes de Paris : l’expert de Fox News s'excuse
Après huit mois d'arrêt, l'Oklahoma reprend ses exécutions
Feu vert américain à la commercialisation d'un implant contre l'obésité
«Charlie Hebdo» et «Libération» interdits de séjour au Sénégal

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles