John Bolton : "Donald Trump était une aberration dans l'histoire des États-Unis"

·1 min de lecture

Quatre ans "de feu et de fureur", comme le crient les lettres rouges sur la couverture du livre de Michael Wolff, paru à l'hiver 2018. Mercredi s'achève le mandat de Donald Trump à la Maison-Blanche, marqué par une pratique extrêmement singulière du pouvoir. Que retenir de cette présidence ? John Bolton, conseiller à la Sécurité nationale du chef de l'État d'avril 2018 à septembre 2019, dresse sur Europe 1 le bilan de ces quatre années qui ont bouleversé les États-Unis.

 

>> EN DIRECT - Suivez la prestation de serment de Joe Biden et le départ de Donald Trump

"Je suis très heureux que la présidence Trump arrive à son terme", se réjouit celui qui avait quitté l'administration Trump après de profonds désaccords avec le président, à l'été 2019. "Les dégâts qu'il a causés doivent maintenant être réparés", alors que Joe Biden entre en fonction mercredi.

Trump, "un danger pour l'Amérique"

Quel sera l'héritage global de ce président unique en son genre ? "Donald Trump était une anomalie, une aberration dans l'histoire des États-Unis", souligne John Bolton, qui évoque une politique à la "vision court-termiste" et "un homme pas mieux informé aujourd'hui que le jour de son arrivée" au pouvoir, le 20 janvier 2017. "Il constitue un danger pour l'Amérique, c'est pour cela que j'étais en opposition à sa réélection. Il a fait suffisamment de dégâts dans son premier mandat. Un deuxième mandat aurait rendu ses dégâts irréversibles."

" Il arrivait à 11 heures et pouvait passer des journées...


Lire la suite sur Europe1