Joggeuse retrouvée vivante en Mayenne: la jeune fille est rentrée chez elle, pas d'interpellation

·2 min de lecture

"Les investigations sur le lieu des faits touchent à leur fin", a indiqué dans un communiqué la procureure de la République de Laval, Céline Maigné. La section de recherches d'Angers et la brigade de recherches de Château-Gontier "poursuivent un travail minutieux pour préciser le déroulement de la journée pendant laquelle la jeune fille a disparu".

La jeune fille de 17 ans, retrouvée vivante mardi soir en Mayenne après une disparition inexpliquée alors qu'elle était partie courir, "a retrouvé sa famille" et "aucune interpellation n'est intervenue" jusqu'à présent, a fait savoir mercredi soir le parquet de Laval. "Les investigations sur le lieu des faits touchent à leur fin, ce qui va permettre le désengagement des militaires de la gendarmerie sollicités à cet effet", a indiqué dans un communiqué la procureure de la République de Laval, Céline Maigné.

La section de recherches d'Angers et la brigade de recherches de Château-Gontier "poursuivent un travail minutieux d'auditions, réquisitions, vérifications pour préciser le déroulement de la journée pendant laquelle la jeune fille a disparu, en se basant notamment sur ses déclarations", a-t-elle ajouté. La jeune fille "a été prise en charge sur le plan médical et a pu retrouver sa famille", a précisé la magistrate, selon laquelle "aucune interpellation n'est intervenue".

"

Extrêmement choquée

"

Une enquête pour enlèvement et séquestration a été ouverte mardi. Un homme avait été placé en garde à vue lundi soir après cette disparition mais il a été mis hors de cause, avait annoncé la procureure, plus tôt dans la journée. "Les investigations réalisées ont permis d’éclaircir les éléments ayant motivé cette mesure (de placement en garde à vue, ndlr) et d’écarter l’implication de la personne mise en cause", avait-elle indiqué. Selon plusieurs médias, cet homme avait appelé les gendarmes à plusieurs reprises pour tenter d'avoir des informations sur la disparition de la jeune fille.

De leur côté, les gendarmes ont annoncé, mercredi en fin d'après-midi, avoir levé l'important dispositif de 200 militaires mis en place dans le(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles