JoeyStarr : "J'ai toujours eu la sensation de jouer comme si c'était la dernière fois"

franceinfo, Matteu Maestracci
·2 min de lecture

Après 30 ans de carrière, La Der, nouvel album de Suprême NTM, doit être le dernier projet en commun du duo phare du rap français. Pour JoeyStarr, "l'envie perdure" d'être sur scène. Il revient sur la réputation de Suprême NTM en live, considéré, tous genres musicaux confondus, comme l'un des meilleurs groupes en concert.

franceinfo : comment arrivez-vous à trouver cette énergie sur scène ?

JoeyStarr : J'ai ce rapport constant avec le live, qu'on joue NTM ou pas, moi je fais du live entre la musique, le théâtre, les sound system... On arrive déjà de deux disciplines qui sont le graffiti et la danse, comme on la perçoit dans le hip-hop. Ce sont deux disciplines où en fait tu es dans le challenge. Et je crois que de s'être retrouvés dans le rap, on a gardé un peu ce qui fait le moteur de tout ça, c'est le challenge. Donc on a ce challenge à être tous les deux contre le monde entier, et puis un peu l'un contre l'autre aussi. C'est ce qui donne cette énergie en live.

franceinfo : c'est toujours la même énergie aujour'hui ?

On vieillit bien sûr, on se roule moins par terre, on se bouscule toujours autant par moments, mais ce n'est pas chorégraphié. Mais oui, il y a des choses en moins. Il y a la fougue de la jeunesse et puis il y a la suite. Mais l'envie reste, l'envie perdure parce que même si on a l'air facile sur scène, à aucun moment donné on se dit dans la tête qu'on va aux champignons.

La responsabilité, on se l'est toujours attribuée dès la première fois qu'on est montés (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi