Joe Biden et Xi Jinping se rencontrent lundi à Bali pour gérer leur rivalité "de manière responsable"

Joe Biden et Xi Jinping se rencontrent lundi à Bali pour gérer leur rivalité "de manière responsable"
(COMBO) Xi Jinping (gauche) et Joe Biden  - NICOLAS ASFOURI, Nicholas Kamm © 2019 AFP
(COMBO) Xi Jinping (gauche) et Joe Biden - NICOLAS ASFOURI, Nicholas Kamm © 2019 AFP

Le président américain Joe Biden rencontrera son homologue Xi Jinping le 14 novembre à Bali, en Indonésie, en marge du sommet du G20, a annoncé jeudi la Maison Blanche, à un moment de vive tension entre les deux superpuissances.

Les deux dirigeants, dont ce sera la première rencontre en chair et en os depuis l'élection de Joe Biden, vont discuter de la manière de "gérer de manière responsable" la rivalité entre Chine et Etats-Unis tout en essayant de "travailler ensemble là où nos intérêts concordent", a fait savoir dans un communiqué la porte-parole de la Maison Blanche, Karine Jean-Pierre, reprenant les formules habituellement utilisées par les Américains.

Joe Biden et Xi Jinping, qui se sont déjà parlé plusieurs fois par téléphone et visioconférence, vont aussi évoquer une série de sujets "internationaux et régionaux", a-t-elle indiqué, mais sans mentionner explicitement le sort de Taïwan, qui concentre toutes les tensions.

"Ce que je veux faire avec lui, lorsque nous nous parlerons, c'est déterminer le type de lignes rouges" que nous devons respecter, avait déclaré mercredi le dirigeant démocrate lors d'une conférence de presse à Washington.

Aucun changement dans la doctrine américaine

"La doctrine sur Taïwan n'a pas du tout changé", a encore répété Joe Biden, en évitant de reformuler des précédents propos qui avaient irrité Pékin, selon lesquels l'armée américaine défendrait Taïwan si l'île était attaquée.

Xi Jinping a le mois dernier obtenu un troisième mandat à l'occasion du Congrès du Parti communiste chinois (PCC), renforçant son statut de dirigeant chinois le plus puissant depuis Mao Tsé-toung. Cela suscite la crainte à Taïwan, mais aussi à Washington, que la Chine ne redouble d'efforts pour obtenir sa réunification avec l'île.

Joe Biden insiste fréquemment sur sa relation de longue date avec le dirigeant chinois, entamée alors qu'il était encore vice-président de Barack Obama.

Dernier échange en juillet dernier

Leur dernière conversation remonte à fin juillet et les équipes de la Maison Blanche travaillaient depuis des semaines à l'organisation d'un face-à-face à Bali.

Depuis, la tension entre Washington et Pékin n'a guère reflué, au contraire.

Elle concerne Taïwan, mais aussi le positionnement de chaque puissance face à la Russie et son invasion de l'Ukraine, ainsi que leur rivalité technologique et commerciale, au moment où les Américains tentent de relancer leur propre industrie de pointe pour réduire leur dépendance à la Chine.

Article original publié sur BFMTV.com