Joe Biden et Xi Jinping parlent de Taïwan et s'accordent pour une rencontre en tête-à-tête

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le président américain Joe Biden et son homologue chinois Xi Jinping ont discuté jeudi 28 juillet par téléphone pendant plus de deux heures des tensions croissantes entre leurs deux pays et de leurs différends commerciaux. Ils sont convenus de se rencontrer en personne et ont évoqué Taïwan.

« La conversation entre le président Biden et le président Xi Jinping de la République populaire de Chine s'est achevée à 10h50 », a annoncé la Maison Blanche dans un communiqué jeudi 28 juillet. L'appel téléphonique avait commencé 2 heures et 17 minutes plus tôt, à 08h33 heure locale (12h33 TU).

Ils « ont discuté de l'importance d'une discussion en tête-à-tête et se sont mis d'accord pour que leurs équipes s'efforcent de trouver un moment mutuellement acceptable pour le faire », a précisé une responsable américaine ayant requis l'anonymat.

Les deux dirigeants n'ont pas évoqué de changements concernant les droits de douane imposés par les États-Unis à la Chine, selon la même source.

Au cours de l'entretien jugé par les deux hommes d'État « sincère et approfondi », Xi Jinping a averti son homologue américain de ne « pas jouer avec le feu » à propos de Taïwan, a rapporté un média d'État chinois.

« Ceux qui jouent avec le feu finissent pas se brûler », a dit Xi à Biden, cité par l'agence Chine Nouvelle. « J'espère que la partie américaine comprend parfaitement cela », a-t-il ajouté.

Joe Biden a ajouté que « les États-Unis s'oppos(aient) fermement aux efforts unilatéraux pour modifier le statut ou menacer la paix et la stabilité dans le détroit de Taïwan », a indiqué l'exécutif américain.


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles