Joe Biden veut établir des "garde-fous" lors de sa rencontre avec Xi Jinping

Joe Biden veut établir des "garde-fous" lors de sa rencontre avec Xi Jinping
Le président américain Joe Biden, le 9 novembre 2022 à la Maison Blanche (Washington D.C.) - Mandal Ngan
Le président américain Joe Biden, le 9 novembre 2022 à la Maison Blanche (Washington D.C.) - Mandal Ngan

Le président américain Joe Biden veut rouvrir le dialogue lors sa rencontre lundi avec son homologue chinois Xi Jinping mais aussi établir des "garde-fous" dans un contexte de tensions croissantes entre Washington et Pékin, selon la Maison Blanche.

Les deux dirigeants doivent avoir un long entretien pour la première fois dans leurs rôles présidentiels lundi sur l'île indonésienne de Bali, à la veille du sommet du G20 qui rassemble les plus grandes économies mondiales.

"Nous sommes en concurrence. Le président Biden reconnaît cela, mais il vaut s'assurer que la concurrence ait des limites, que nous construisions des garde-fous, que nous ayons un code de la route clair et que nous fassions tout cela pour s'assurer que la concurrence ne devienne pas un conflit", a indiqué la Maison Blanche.

Stabiliser la relation entre Pékin et Washington

Le président américain a le soutien de ses "alliés et partenaires" pour cette politique, a indiqué un responsable américain à des journalistes.

"Il y a un large soutien à nos intentions de construire un terrain favorable pour notre relation et augmenter les communications de façon responsable", a-t-il ajouté.

De forts enjeux pèsent sur l'entretien pour stabiliser la relation entre Pékin et Washington, mais les attentes sont relativement basses.Les deux leaders se sont entretenus par téléphone ou vidéo à cinq reprises depuis que Joe Biden est entré à la Maison Blanche en 2021, mais ils se connaissent depuis 2017

Outre le refus de la Chine de condamner l'invasion russe, Washington et Pékin sont à couteaux tirés sur des questions allant du commerce aux droits humains dans la région chinoise du Xinjiang, en passant par le statut de Taïwan.

Joe Biden veut notamment presser Pékin de jouer de son influence pour modérer la Corée du Nord qui vient de procéder à une série record de tirs de missiles, semblant se préparer à conduire le 7e essai nucléaire de son histoire.

Article original publié sur BFMTV.com