Joe Biden vante le F-35 de Lockheed Martin et le F/A 18 de Boeing, la Suisse le rappelle à l’ordre

·1 min de lecture

Joe Biden s'est fait taper sur les doigts. Le président américain a profité d'une entrevue avec Guy Parmelin, son homologue suisse pour vanter les mérites du F35 de Lockheed Martin et du F/A 18 de Boeing. Sauf que les dx avions de combat américains en lice pour un gros contrat de remplacement de la force aérienne helvétique et que cette prise de position n'a pas vraiment plu.

"Monsieur Biden a rappelé l'excellente qualité des deux avions américains" - le F35 de Lockheed Martin et le F/A 18 de Boeing - qui sont en compétition contre le Rafale du français Dassault et l'Eurofighter du groupe Airbus, a déclaré Guy Parmelin lors d'un point de presse suivant une entrevue avec Joe Biden, qui est à Genève pour son sommet avec Vladimir Poutine, mercredi.

>> A lire aussi - Un avion de chasse américain F35 se tire dessus tout seul !

"J'ai rappelé qu'il y avait un processus qui se déroulait, qui était fixé de longue date et que le Conseil fédéral (gouvernement ndlr) prendrait sa décision sur la base du processus actuellement en cours", a souligné le président suisse. Selon la presse, une décision pourrait être annoncée le 23 juin pour ce gros contrat de 6 milliards de francs suisse (5,5 milliards d'euros) qui doit permettre de remplacer la flotte d'avions de combats composée de très vieux F-5 et F/A-18 Hornet, tous deux de fabrication américaine. Un autre important contrat de défense pourrait être annoncé simultanément pour un système de missiles sol-air, pour lequel le Samp/T du consortium (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

France-Allemagne : un activiste de Greenpeace rate son action coup-de-poing et fait deux blessés
La Corée du Nord en manque d’aliments, Kim Jong Un incrimine les typhons et les inondations
La mairie de Paris frappe les automobilistes au portefeuille, comment regarder la Ligue 1 sur Amazon... Le flash éco du jour
Après les avions, le gouvernement s'attaque aux bateaux publicitaires
La drôle de défense d'une athlète américaine testée positive à un anabolisant

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles