Joe Biden somme la Turquie de renoncer au système de défense antimissile acheté à la Russie

·1 min de lecture

Les Etats-Unis mettent la Turquie sous pression, à l'Otan ! A l'occasion d'un entretien durant la réunion de l'Otan à Bruxelles, le secrétaire d'Etat Antony Blinken a fait part de ses préoccupations à son homologue turc Mevlüt Çavuşoğlu, a indiqué son porte-parole Ned Price. "Le secrétaire d'Etat Blinken a exhorté la Turquie à ne pas conserver le système de défense aérienne russe S-400, s'est dit préoccupé par le retrait de la Turquie de la Convention d'Istanbul sur la prévention et la lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique et a souligné l'importance des institutions démocratiques et du respect des droits de l'homme", a déclaré Ned Price après l'entretien.

"Ce n'est un secret pour personne que nous avons des différends avec la Turquie, notamment au sujet des S-400 (un système antimissile russe) et de certaines actions entreprises, y compris en Méditerranée orientale. Ce n'est pas non plus un secret que la Turquie est un allié de longue date et apprécié, et un allié que nous avons, je crois, un grand intérêt à garder ancré à l'Otan", avait déclaré Antony Blinken mardi au cours d'une discussion avec le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg.

>> A lire aussi - Turquie : Erdogan menace de représailles massives en cas d'attaque d'un navire

Washington considère que les S-400 russes sont "incompatibles avec l'équipement de l'Otan, ils menacent la sécurité de la technologie de l'Otan et ils ne sont pas conformes aux engagements de la Turquie en tant (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : le gouvernement devrait annoncer de nouvelles restrictions
L’UE ne sera pas “l’idiot utile” de la guerre du vaccin Covid-19, avertit la France
Ces centaines de milliers de vaccins qui dorment dans les frigos
Réforme de la PAC : nos éleveurs bovins craignent pour leur “survie”
La Chine construit toujours plus de silos pour des missiles nucléaires