Joe Biden à Uvalde, ville traumatisée par le massacre dans une école

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
REUTERS/Jonathan Ernst
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le président américain et son épouse sont ce dimanche à Uvalde, au Texas, ville endeuillée par le massacre dans une école, perpétré le 24 mai.

"Faites quelque chose!": Joe Biden a absorbé dimanche la douleur d'Uvalde, ville texane traumatisée par une tuerie dans une école, mais il ne peut pas promettre grand-chose en termes de régulation des armes à feu. A la sortie de l'église où le président démocrate, catholique pratiquant, et sa femme Jill Biden venaient d'assister à une messe, plusieurs voix ont scandé: "Faites quelque chose"!

"Nous le ferons", a répondu rapidement le président, avant d'aller à la rencontre de familles des victimes et de secouristes. Il a prévu de passer plusieurs heures en leur compagnie, à l'abri des caméras et des regards. Dix-neuf enfants et deux enseignantes sont tombés mardi sous les balles de Salvador Ramos, 18 ans. Il avait fallu attendre environ une heure pour que la police mette fin au massacre, délai qui a suscité une intense polémique et sur lequel le ministère de la Justice américain va enquêter.

Voir aussi :Makenna, Xavier, Eva… le visage des innocents d’Uvalde

Le couple présidentiel s'est rendu à l'école primaire Robb, dont le nom est désormais synonyme de l'un des pires massacres en milieu scolaire aux Etats-Unis. Joe et Jill Biden se sont recueillis et ont déposé un bouquet devant des croix portant les noms des victimes, presque submergées de fleurs, avec çà et là une peluche.

Lire aussi:«J'ai un secret à te dire...» : L'inquiétant profil de Salvador Ramos, le tueur d’Uvalde

Puis le couple, visages douloureux derrière leurs lunettes noires, a passé en revue une rangée de grandes photos montrant les bouilles des enfants fauchés, âgés d'entre 9 et 11 ans. "Nos coeurs sont brisés",a dit l'archevêque Gustavo Garcia-Siller au début de sa messe.

Le président américain, qui s'était déjà rendu récemment sur le lieu d'un(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles