Joe Biden reconnait le génocide arménien, une première aux États-Unis

Des drapeaux arméniens sont mélangés fièrement à l'étendard américain. Samedi 24 avril, devant l'ambassade turque à Washington (États-Unis), des centaines de membres de la communauté arménienne saluent la reconnaissance par Joe Biden du génocide arménien. "Nous sommes heureux, tellement heureux que maintenant, toute l'Amérique nous soutienne, et soutienne la vérité", se ravit une manifestante. "Les Américains honorent tous les Arméniens qui ont péri dans le génocide" "Je me réjouis beaucoup, mais il nous a fallu 104 ans pour en arriver là. Je pense que c'est toujours une honte pour le monde de voir ça de l'autre côté de la rue", tempère une autre. Car sur le trottoir d'en face, des manifestants pro-turque dénoncent une ingérence et une leçon donnée par Joe Biden. Pour la première fois, un président américain a osé prononcer le mot qui fâche, en écrivant dans un communiqué que "les Américains honorent tous les Arméniens qui ont péri dans le génocide qui a commencé il y a 106 ans aujourd'hui".