Joe Biden reçoit le président israélien Reuven Rivlin à Washington

·2 min de lecture

Avant une prochaine visite du Premier ministre israélien Naftali Bennett aux États-Unis, le président américain Joe Biden a reçu, lundi, le chef de l'État israélien Reuven Rivlin à la Maison Blanche. Au menu des discussions entre les deux hommes : le dossier du nucléaire iranien.

Le président américain Joe Biden a assuré, lundi 28 juin, à son homologue israélien que les États-Unis ne permettraient pas à l'Iran de développer l'arme nucléaire, en amont d'une visite du Premier ministre d'Israël, Naftali Bennett. "L'Iran n'aura jamais d'arme nucléaire tant que je serai là", a dit Joe Biden au président Reuven Rivlin à la Maison Blanche. Après leur entretien, le président israélien a dit à la presse être "très satisfait" des commentaires du président démocrate sur l'Iran.

Joe Biden a d'autre part balayé des critiques venues du Congrès, qui ont interrogé son autorité à ordonner des frappes contre des positions de milices pro-Iran à la frontière irako-syrienne. "J'ai cette autorité", a-t-il soutenu.

Réinitialisation des relations

L'étroite relation entre Israël et les États-Unis a traversé une période difficile quand Joe Biden a remplacé Donald Trump en janvier. Toutefois, la formation d'un nouveau gouvernement avec Naftali Bennett à sa tête, suite à la chute de l'allié de Donald Trump, Benjamin Netanyahu, a ouvert la voie à une réinitialisation des relations, ainsi qu'à une prochaine visite du nouveau Premier ministre.

Dimanche, le nouveau chef de la diplomatie israélienne Yaïr Lapid avait exprimé à son homologue américain Antony Blinken "les fortes réserves" de l'État hébreu concernant les négociations pour relancer l'accord sur le nucléaire iranien.

Mais il a également dit vouloir régler les écarts de vue avec Washington en coulisses, en rupture avec l'ex-Premier ministre Benjamin Netanyahu. "Nous pensons que ces différences [entre Israël et les États-Unis] doivent être discutées dans des échanges directs et professionnels", a-t-il dit.

Avec AFP

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles