Joe Biden : pourquoi son vélo d’appartement est mal vu à la Maison Blanche

·1 min de lecture

Voilà plus de dix jours que Joe Biden a officiellement posé ses valises à la Maison Blanche, après plusieurs semaines de polémique nourries par l'ancien président Donald Trump, particulièrement amer suite à une défaite qu'il a toujours contestée. S'il s'est immédiatement mis au travail, balayant par la même occasion tout souvenir de son prédécesseur, Joe Biden a également dû faire certains sacrifices personnels. Selon les informations du Figaro, le président américain a été contraint de mettre en place quelques ajustements sur ses habitudes sportives, lui qui a développé au fil des années une véritable passion pour le vélo d'appartement. Depuis le début de la pandémie, Joe Biden consacrait en effet toutes ses matinées à ce nouveau hobby, qu'il partage avec son épouse Jill. Problème, les époux présidentiels ont investi dans un vélo Peloton, qui contient une caméra, des microphones intégrés et une connexion internet.

Des options qui leur permettaient notamment de comparer leurs performances, mais qui n'ont pas été du goût de la CIA, qui a mis un frein aux petites habitudes du président, compte tenu du danger de piratage que représentent une connexion internet, des caméras et des micros au sein de la Maison Blanche.

S'il veut continuer à collectionner les kilomètres depuis son nouveau prestigieux domicile, Joe Biden devra tout simplement désactiver les sources potentielles de piratage, comme le précisent nos confrères. Une contrainte qui rend beaucoup moins intéressant son vélo (...)

Lire la suite sur le site de GALA

"On sera contents d'avoir envoyé Castex" : Emmanuel Macron fin stratège face à la 3e vague
Marilou Berry : qui est son compagnon Alexis, père de son fils ?
Evan Rachel Wood accuse Marilyn Manson de violences conjugales : "Je ne veux plus vivre dans la peur"
VIDEO GALA - GAD ELMALEH : "J'ai envie de passer mon permis moto! C'est la crise de la cinquantaine"
"Un endroit morose" : Donald et Melania Trump commencent mal leur nouvelle vie à Mar-a-Lago