Taïwan : la Chine considère les propos de Biden comme une « grave violation »

Le président américain Joe Biden a fait polémique en déclarant dimanche soir que les « américains défendraient Taïwan en cas d'invasion chinoise ».  - Credit:MANDEL NGAN / AFP
Le président américain Joe Biden a fait polémique en déclarant dimanche soir que les « américains défendraient Taïwan en cas d'invasion chinoise ». - Credit:MANDEL NGAN / AFP

La Chine a dénoncé lundi 19 septembre une « grave violation » des promesses diplomatiques de Washington après des propos du président américain Joe Biden qui a assuré que les États-Unis défendraient Taïwan en cas d'intervention chinoise. Lors d'une interview diffusée ce week-end, la chaîne américaine CBS a demandé à Joe Biden si « les Américains défendraient Taïwan en cas d'invasion chinoise ». Il a répondu : « Oui, si une attaque sans précédent venait à se produire. »

Ces propos de Joe Biden constituent « une grave violation de l'engagement important des États-Unis à ne pas soutenir l'indépendance de Taïwan », a réagi Mao Ning, une porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. « Cela envoie un mauvais signal, grave, (de soutien) aux forces séparatistes militant pour l'indépendance de Taïwan », a-t-elle souligné devant la presse.

Les propos de Joe Biden interviennent après un rapprochement significatif entre les États-Unis et Taïwan, au moment où les relations Pékin-Washington sont au plus bas depuis des décennies. Mercredi dernier, un projet de loi qui prévoit une première aide militaire américaine directe à Taïwan a franchi une étape clé au Congrès. Quelques jours plus tôt, Washington avait annoncé la vente pour 1,1 milliard de dollars d'armes à Taipei. Début août, une visite sur l'île de la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, avait aussi provoqué la fureur de Pékin.

À LIRE AUSSITaïwan : le découplage sino-américain s'accé [...] Lire la suite