Joe Biden juge que l'absence de Donald Trump à son investiture est "une bonne chose"

Jeanne Bulant avec AFP
·1 min de lecture
Joe Biden lors d'un discours ce mercredi soir. - BFMTV
Joe Biden lors d'un discours ce mercredi soir. - BFMTV

Joe Biden a jugé que l'absence de Donald Trump à son investiture était "une bonne chose", alors que le président sortant avait annoncé un peu plus tôt qu'il n'assisterait pas à la prestation de serment prévue le 20 janvier prochain.

Par ailleurs, le président nouvellement élu a laissé au Congrès la responsabilité d'ouvrir ou non une procédure de destitution contre Donald Trump, à 12 jours de la fin de son mandat, comme le réclament de nombreux parlementaires démocrates après les violences contre le Capitole.

Une première depuis 1869

Donald Trump deviendra ainsi le premier président à refuser d'assister à la prestation de serment de son successeur depuis Andrew Johnson en 1869.

Cette cérémonie est une tradition historique aux Etats-Unis: depuis le début du XIXe siècle, les présidents sortants recontrent leur successeur à la Maison Blanche, puis ils traversent la ville jusqu'au Capitole où le nouveau chef d'Etat prononce son serment d'investiture. C'est le symbole même de la passation de pouvoir.

Joe Biden prendra ses fonctions le 20 janvier. "Nous allons donc nous concentrer sur notre travail et le Congrès peut décider de comment procéder" face à Donald Trump, a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Wilmington, dans le Delaware, tout en jugeant son prédécesseur "inapte" à gouverner.

Article original publié sur BFMTV.com