Joe Biden joue la carte migratoire pour "s'aligner sur l'opinion générale"

Le président américain, Joe Biden, a officialisé, mardi, un décret visant à interdire l'entrée sur le sol américain aux migrants clandestins qui traversent la frontière avec le Mexique pour demander l’asile. Une décision inédite pour un président démocrate, plus que jamais en campagne pour sa réélection.

Jouer la carte de la fermeté. Le président Joe Biden a annoncé, mardi 4 juin, la fermeture temporaire de la frontière des États-Unis avec le Mexique en cas de rebond d’arrivées de migrants clandestins. À cinq mois de l'élection présidentielle, il espère, avec cette mesure sécuritaire de court terme, regagner du terrain auprès des électeurs pour se maintenir à la Maison Blanche face à Donald Trump.

En principe, quiconque touche le sol américain peut y demander l'asile. Avec ce décret exécutif annoncé de longue date, le président démocrate pourra "suspendre l'entrée de non-citoyens traversant illégalement la frontière" dès lors qu'un seuil moyen de 2 500 arrestations quotidiennes sera franchi, ce qui est actuellement le cas.

À lire aussiLa crise migratoire se poursuit à la frontière entre le Mexique et les États-Unis

"Ajustement de stratégie"


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Aux États-Unis, Joe Biden serre la vis sur le sujet brûlant de l'immigration
États-Unis : Donald Trump et Joe Biden en visites rivales à la frontière avec le Mexique
Immigration : Washington et Mexico jugent fructueuse la visite d'urgence de Blinken