Joe Biden estime que les menaces russes d'un recours à l'arme nucléaire sont "irresponsables"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Le président américain Joe Biden s'exprime à la Maison Blanche, à Washington D.C. (États-Unis), le 28 avril 2022. - BFMTV

Joe Biden a critiqué Moscou à cause de récentes déclarations liées à l'arme nucléaire.

Les menaces de Vladimir Poutine d'un recours à l'arme nucléaire sont "irresponsables" et illustrent le "sentiment de désespoir" de la Russie face à la tournure prise par son offensive en Ukraine, a estimé jeudi Joe Biden.

"Personne ne devrait faire des commentaires en l'air sur l'utilisation d'armes nucléaires ou la possibilité d'y recourir, c'est irresponsable", a dit le président américain. "Cela montre le sentiment de désespoir ressenti par la Russie confrontée à son misérable échec au regard de ses objectifs initiaux."

Cette réponse du chef d'État américain fait référence à une déclaration de Sergueï Lavrov, chef de la diplomatie russe, qui estimait que le risque de guerre nucléaire était "réel". Vladimir Poutine lui-même a expliqué que si des États créaient "des menaces stratégiques inacceptables", il mettrait en place une "riposte foudroyante".

De nouvelles mesures pour soutenir l'Ukraine

Dans sa prise de parole, Joe Biden est également revenu sur sa volonté d'obtenir une rallonge budgétaire de 33 milliards pour livrer davantage d'aide à l'Ukraine, notamment au niveau militaire.

Kiev a déjà reçu 10 armes anti-char pour chaque blindé russe, a ainsi vanté le président américain lors de son allocution prononcée à la Maison Blanche. Mais les Etats-Unis "n'attaquent pas" la Russie, a-t-il assuré, ils "aident l'Ukraine à se défendre" face aux "atrocités et à l'agression" russe. Le Kremlin avait plus tôt mis en garde contre des livraisons d'armes à l'Ukraine qui "menacent la sécurité" européenne.

Son administration veut accroître la pression sur le président russe et son entourage en proposant de liquider les avoirs "kleptocratiques" saisis auprès d'oligarques russes et d'en transférer le produit à Kiev "pour compenser le préjudice causé par l'agression russe", a précisé la Maison Blanche dans un communiqué.

Des mesures punitives qui ne devraient pas faiblir, Washington promettant jeudi de continuer à "sévir" contre les manoeuvres "d'évitement des sanctions" en renforçant les capacités américaines d'investigations et de poursuites contre les oligarques tentés de s'y soustraire.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Guerre en Ukraine : selon Kiev, l'offensive russe s'intensifie dans l'est

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles