Née en Martinique, Karine Jean-Pierre devient la première porte-parole noire de la Maison-Blanche

Karine Jean-Pierre, le 5 mai 2022 à la Maison Blanche - ALEX WONG / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Karine Jean-Pierre, le 5 mai 2022 à la Maison Blanche - ALEX WONG / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

876450610001_6305695745112

Le président américain Joe Biden a annoncé jeudi avoir choisi Karine Jean-Pierre comme la prochaine porte-parole de la Maison Blanche, attribuant pour la première fois ce poste très exposé à une femme noire et ouvertement lesbienne. Elle remplacera Jen Psaki, dont elle était jusqu'ici l'adjointe, à partir du 13 mai.
Le président loue "l'expérience, le talent et l'honnêteté" de sa future porte-parole. "Elle sera la première femme noire et ouvertement LGBTQ+" à ce poste, a tweeté pour sa part Jen Psaki, qui avait fait savoir dès le début qu'elle passerait la main en cours de mandat, ajoutant: "Elle donnera une voix à de nombreuses personnes et elle permettra à beaucoup d'avoir de grands rêves."

"Je suis tout ce que Donald Trump déteste"

Karine Jean-Pierre, 44 ans, est la première femme noire à endosser le rôle de "Press Secretary". Cette francophone, qui partage la vie d'une journaliste de CNN, avec laquelle elle a une fille, devient aussi la première lesbienne à assumer cette fonction redoutablement exposée.

Diplômée de la prestigieuse université de Columbia avant de s'engager dans le monde associatif et politique, Karine Jean-Pierre a souvent expliqué combien le parcours de sa famille, emblématique du "rêve américain", avait été déterminant pour sa carrière.

876450610001_6305472755112

Elle a grandi à New York, où son père a travaillé comme chauffeur de taxi et sa mère comme soignante à domicile. "Je suis tout ce que Donald Trump déteste", expliquait-elle en 2018 dans une vidéo pour l'organisation MoveOn, dont elle fut un temps une des principales figures.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles