Joe Biden déplore le manque de coopération de l'administration Trump

·2 min de lecture

Selon le président élu Joe Biden, l'administration Trump ne fournit par les informations nécessaires à l'équipe chargée de la transition en ce qui concerne la sécurité nationale.

L'administration Trump ne fournit pas les renseignements nécessaires à l'équipe chargée de la transition en ce qui concerne la sécurité nationale, a déploré, lundi 28 décembre, Joe Biden, jugeant cette rétention d'informations "rien moins qu'irresponsable".

"Nous avons rencontré une obstruction de la part de la direction politique de ce département (la Défense) et le fait est que bon nombre d'agences essentielles à notre sécurité ont subi d'énormes dégâts", a déclaré le futur président des États-Unis, qui prendra ses fonctions le 20 janvier et qui avait réuni par visioconférence, les prochains responsables de la diplomatie et de la sécurité de son administration.

"Nous n'avons tout simplement pas toutes les informations dont nous avons besoin", a-t-il affirmé. "Mon équipe a besoin d'une image claire de nos forces dans le monde et de nos opérations pour dissuader nos ennemis. Nous avons besoin d'une visibilité totale sur la planification budgétaire en cours, notamment au ministère de la Défense, afin d'éviter toute confusion ou rattrapage que nos adversaires pourraient tenter d'exploiter."

"Désastreux"

Donald Trump a refusé de reconnaître sa défaite à l'élection du 3 novembre et l'équipe démocrate n'a été autorisée à rencontrer des membres de son administration qu'à la fin du mois de novembre.

Le New York Post, l'un des rares journaux qui a grâce aux yeux de Donald Trump, a publié dimanche dans la soirée un éditorial cinglant l'appelant à mettre fin à cette "triste comédie" et à reconnaître la victoire de Joe Biden.

"Nous comprenons, M. le président, que vous êtes en colère d'avoir perdu. Mais continuer sur cette voie est désastreux", peut-on lire. "Nous vous donnons ce conseil en tant que journal qui vous a soutenu: si vous voulez rester influent, voire préparer le terrain pour un retour, vous devez transformer votre colère en quelque chose de plus productif".

Lundi matin, le milliardaire républicain s'est une nouvelle fois rendu au Trump International Golf Club, situé à quelques kilomètres de Mar-a-Lago. Sans un mot, ni un tweet.

Avec Reuters