Joe Biden : c'est son fils Beau qui aurait dû être Président

·1 min de lecture

Tout s’effondre le 30 mai 2015 à 19 h 51. Son aîné vient de s’éteindre des suites de sa tumeur au cerveau. Biden écrit dans son journal intime : « Mon Dieu, mon petit garçon. Mon beau petit garçon ». Quelque temps avant cette funeste issue, dans la chambre d’hôpital de Beau, il chantait Crocodile Rock, un titre d’Elton John qu’il fredonnait avec son fils lorsqu’il était enfant. Beau s’en est allé. Quarante quatre ans après la disparition de sa mère et de sa sœur de 18 mois dans un accident de la route. Il avait alors 3 ans. Son frère Hunter, 2. Et tous deux avaient miraculeusement survécu. Dans un livre déchirant, Promets-moi, papa, publié en 2017 aux Etats-Unis et qui sort en France aux éditions de l’Archipel, le tout nouveau Président Joe Biden évoque ce fils adoré, l’aîné de ses enfants. « Beau Biden était un Joe Biden 2.0. Il tenait le meilleur de moi-même, sans les défauts et les failles », jure-t-il.

Ce père, veuf à 30 ans, a survécu, confie-t-il, grâce à ses deux fils, puis à l’amour de sa seconde épouse, Jill, et d’Ashley, leur fille. Il égrène dans ces pages ses souvenirs intimes, parfois cocasses. Comme ce jour où il força son aîné à manger une pomme recouverte de sable. Beau, bravache, l’avait apportée sur la plage contre l’avis de son père. Joe Biden raconte aussi dans ce livre le combat féroce mené par son garçon contre le cancer. « C’est tout bon papa », lui répétait-il à l’issue de chaque traitement, aussi lourd soit-il, bien que 2 % des patients seulement puissent (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Paris Hilton : les vents semblent enfin être favorables à la doyenne des it-girls
Quand Meghan Markle alertait ses amis sur son sort : "Comme la mort par 10 000 coups de lames"
Kate Middleton a aussi épuisé son staff : ce vieux dossier déterré
Koh-Lanta 2021 bouleversé par le Covid-19 : ce qui a changé
Le saviez-vous ? Mike Brant : son dernier amour Corinne a épousé son frère