Joe Biden, 78 ans, a reçu sa 3e dose de vaccin : quid de Jill ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Une médiatisation bien rodée. Ce lundi 27 septembre, le président américain Joe Biden s’est fait injecter une troisième dose du vaccin contre le coronavirus devant plusieurs caméras de télévision. Le mécanisme est bien huilé : le pays vient d’autoriser l’injection d’un rappel du vaccin Pfizer pour les personnes âgées de 65 ans et plus. Alors, Joe Biden, 78 ans, joue les modèles pour encourager les Américains à faire de même, et n’hésite pas à faire preuve d’humour : “Je sais qu’on ne dirait pas, mais j’ai plus de 65 ans”, a-t-il plaisanté dans un discours précédent son injection, comme le rappelle RTL.

Sa compagne, Jill, de 8 ans plus jeune, est, elle aussi, éligible à cette troisième injection. Le 46e président des Etats-Unis a fait savoir que son épouse a également accepté de se faire vacciner avec ce troisième rappel. Mais contrairement à Joe Biden, c’est loin des caméras que la Première dame a tendu son bras pour recevoir l’aiguille contenant le précieux sérum. Dès le 27 septembre après-midi, quelques heures après son époux, Jill Biden a reçu son rappel de vaccin “en privé à la Maison Blanche”, selon un communiqué de l'agence AP News.

Contrairement à son prédécesseur controversé, Joe Biden et sa femme ont préféré prendre les devants pour s’immuniser contre le Covid-19. Donald Trump, qui avait effet déclaré que l’eau de javel serait efficace pour combattre la maladie, avait été testé positif au coronavirus en décembre 2020, et avait dû entamer, avec son épouse, Melania Trump, (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Marlène Schiappa, "experte en concours de t-shirts mouillés" : l'attaque qui ne passe pas
Harry et Meghan Markle : leur choix de travailler pour Netflix pas motivé par l'argent ?
VIDÉO - Touche pas à mon poste : un chroniqueur révèle être menacé de mort
Éric Zemmour : ce QG de campagne qui fait jaser
Amour, rupture... Sylvie Vartan philosophe : "Qui n'a jamais eu envie de revoir la personne tant aimée ?"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles