"La Joconde" attaquée par un visiteur du musée du Louvre

Un homme portant une perruque a écrasé une tarte à la crème sur la vitre de protection de la célèbre peinture.

ART - C’était moins une. Ce dimanche 29 mai, un visiteur du musée du Louvre, portant une perruque et déambulant dans le lieu en fauteuil roulant, a voulu s’en prendre à La Joconde, mais s’est heurté à un problème de taille: la vitre de protection du tableau.

D’après le quotidien espagnol El Pais, le visiteur en question a lancé une tarte à crème sur la peinture, protégée par la fameuse vitre qu’il aurait en premier lieu essayé de briser. Il aurait ensuite dispersé des roses avant d’être intercepté par les agents de sécurité, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article.

“Il y a des gens qui sont en train de détruire la Terre. Pensez-y. Les artistes, pensez à la Terre. C’est pour ça que j’ai fait ça”, entend-on l’entarteur clamer face caméra, dans une vidéo partagée par un internaute et prise au moment où il se faisait interpeller.

Une vidéo du même internaute montre un des agents de sécurité en train d’essayer de nettoyer la vitre recouverte de crème.

Ce n’est pas la première fois que La Joconde est attaquée. En 1956, déjà, un homme lui avait jeté de l’acide, endommageant la partie inférieure du tableau de De Vinci. La même année, un peintre bolivien avait jeté une pierre sur elle. En 1974, alors que la peinture était exposée temporairement au Japon, une visiteuse a utilisé un spray rouge sur elle, ce qui ne l’a a priori pas détériorée. Et en 2009, un homme a fait voler en éclat la vitre qui la protège en lui lançant une tasse de thé.

L’identité de l’homme qui a attaqué, ce dimanche, La Joconde pour des raisons militantes (c’est en tout cas ce qu’il a évoqué) n’a pas été révélée. Le musée du Louvre n’a, quant à lui, pas encore réagi publiquement.

À voir également sur Le HuffPost: Seul Léonard de Vinci pouvait réconcilier la France et l’Italie

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

VIDÉO - Une réplique originale de la Joconde vendue aux enchères à Paris

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles