Un « job dating » pour recruter des professeurs en 30 minutes

« Si l’académie de Versailles doit bien se donner un moyen de sortir de cette crise de recrutement, cette opération ne doit pas devenir un modèle », exprime ainsi Stéphane Crochet, secrétaire général du syndicat enseignants  SE-Unsa.
« Si l’académie de Versailles doit bien se donner un moyen de sortir de cette crise de recrutement, cette opération ne doit pas devenir un modèle », exprime ainsi Stéphane Crochet, secrétaire général du syndicat enseignants SE-Unsa.

« Professeur des écoles ? C'est la file de gauche, mademoiselle ! » Lunettes vissées sur le nez et cheveux soigneusement attachés, Chiara, 25 ans, se présente, ce jeudi 2 juin, à l'accueil du lycée international de Palaiseau (Essonne). Comme 600 autres candidats, la jeune femme s'apprête à passer l'un des 1 800 entretiens express (trente minutes) à l'agenda de l'académie de Versailles cette semaine. L'opération, baptisée « Job dating » (ou « Journées du recrutement ») organisée par la première académie de France (plus d'un million d'élèves) poursuit un objectif simple : engager les 2 035 contractuels – dont 700 professeurs de primaire et 600 en collège et lycée – qui lui manquent, pour l'heure, pour la rentrée de septembre.

« Le jury [deux membres du personnel de l'Éducation nationale, inspecteurs ou conseillers pédagogiques, NDLR] m'a conseillé de commencer à regarder le programme. J'espère que c'est bon signe ! » sourit Chiara, au sortir de son entretien. Titulaire d'un master de langues étrangères, la jeune femme caresse « le rêve » de devenir professeur d'italien, sa langue natale, depuis de longues années. Et si elle « compte passer le concours un jour », « l'occasion » de le concrétiser dès septembre, « était trop belle », pour ne pas essayer. Elle recevra un avis sous quinze jours, après quoi, peut-être, elle sera convoquée pour un second entretien, avec un inspecteur.

Crise des vocations

En recherche d'emploi après des années dans l'imprimerie, Pierre [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles