Le prince Joachim de Belgique positif au Covid après une virée en Espagne

Joachim de Belgique avait justifié son déplacement par la réalisation d'un stage. 

CORONAVIRUS - L’affaire fait grand bruit outre-Quiévrain. Le prince Joachim de Belgique, fils de la princesse Astrid et du prince Lorenz et neveu du roi a bien été testé positif au nouveau coronavirus, ainsi que l’a confirmé le Palais Royal belge. Mais ce sont surtout les conditions dans lesquelles il a contracté la maladie qui sont sous le feu des critiques. Ce dernier est soupçonné d’avoir été contaminé lors d’une virée en Espagne, pendant laquelle il serait allé faire la fête à Cordoue.

Joachim de Belgique aurait brisé le 24 mai dernier le confinement pour prendre un train direction l’Andalousie, relate l’agence de presse espagnole Efe, citant des sources gouvernementales belges. Sur place, une vingtaine de personnes auraient fait la fête alors que la péninsule ibérique étaient elle aussi placée en confinement.

La police espagnole a lancé une enquête

Une version que n’évoque pas vraiment le Palais Royal, indiquant, ainsi que le relaie la RTBF, que le prince s’était rendu en Espagne “pour un déplacement professionnel dans le cadre d’un stage dans une entreprise. Le 26 mai, il a assisté à une réunion familiale”.

Dans un courrier envoyé à l’agence espagnole, Joachim de Belgique a reconnu lui-même avoir outrepassé les règles en vigueur. “Je voudrais m’excuser de ne pas avoir respecté toutes les mesures de quarantaine pendant mon voyage, écrit-il. Dans ces moments difficiles, je n’avais pas l’intention d’offenser ou de manquer de respect à qui que ce soit. Je regrette profondément mes actions et j’accepte les conséquences”, écrit-il. 

Selon le journal britannique The Independant, la police espagnole a lancé une enquête, et les contrevenants s’exposent à des amendes de 600 à 10.000 euros.

En attendant les éventuelles sanctions, le chef du gouvernement andalou, Juanma Moreno, n’a pas caché sa colère face à un comportement qu’il qualifie d’“irresponsable”. “Je suis surpris et en colère. Un incident de ce type n’a pas sa place dans un moment de deuil national pour tant de...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post