Joachim Bergström: «Ambassadeur en Corée du Nord, c’est être plongé dans les années 50»

Le diplomate suédois Joachim Bergström a été ambassadeur en Corée du Nord. Il raconte à Paris Match cette année dans un pays hors du commun.

Être affecté en Corée du Nord, Joachim Bergström en rêvait. Cet ancien journaliste devenu diplomate, titulaire d’un doctorat en histoire de l’Asie du nord-est, a vécu pendant un an à Pyongyang, dans une des rares ambassades occidentales installées dans le pays. Une présence suédoise justifiée par la «longue relation diplomatique avec la Corée du Nord» : «Nous avons été le premier pays à reconnaître la Corée du Nord, nous entretenons des relations diplomatiques avec lui depuis des décennies. Nous avons un grand programme d’aide humanitaire et nous représentons les Etats-Unis, le Canada et l’Australie sur place, sur les questions consulaires», explique-t-il à Paris Match. Ainsi, son prédécesseur avait représenté les États-Unis lorsque le jeune Américain Otto Warmbier avait été condamné à 15 ans de prison pour avoir volé du matériel de propagande lors d’un voyage à Pyongyang début 2016. Il était décédé l’année suivante , peu après son retour de Corée du Nord.

Scènes de vie en Corée du Nord pour Joachim Bergström : karaoké avec d'autres diplomates et des «professionnels locaux», remise de ses lettres de créances au président de l'Assemblée populaire suprême et récolte dans la province de Hamgyŏng du Sud.
Scènes de vie en Corée du Nord pour Joachim Bergström : karaoké avec d'autres diplomates et des «professionnels locaux», remise de ses lettres de créances au président de l'Assemblée populaire suprême et récolte dans la province de Hamgyŏng du Sud.

Scènes de vie en Corée du Nord pour Joachim Bergström : karaoké avec d'autres diplomates et des «professionnels locaux», remise de ses lettres de créances au président de l'Assemblée populaire suprême et récolte dans la province de Hamgyŏng du Sud. ©(...)
Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles