JO de Tokyo : Lavillenie trop diminué, Duplantis champion olympique à la perche

·1 min de lecture

La douleur était trop forte pour Renaud Lavillenie. Diminué par une blessure et touché suite à une chute à l'entraînement, le perchiste tricolore a échoué à conquérir une nouvelle médaille olympique, mardi aux Jeux de Tokyo. Le champion olympique 2012 et vice-champion 2016 a échoué à franchir 5,92 m, terminant huitième du concours. 

Le Suédois Armand Duplantis, recordman du monde, a lui été sacré champion olympique. Duplantis, 21 ans, roi incontesté de la perche depuis deux saisons, est le seul à avoir franchi 6,02 m pour devancer l'Américain Christopher Nilsen (5,97 m) et le Brésilien Thiago Braz, champion olympique 2016 (5,92 m). Le Suédois a même été tout proche de battre son propre record du monde. 

Battu une seule fois ces deux dernières saisons

Duplantis, né aux Etats-Unis mais qui concourt pour la Suède, pays de sa mère, est devenu champion d'Europe en 2018 à 19 ans, vice-champion du monde en 2019, puis recordman du monde en 2020 avec 6,17 puis 6,18 m en février 2020. Il n'a été battu qu'une seule fois en 29 concours ces deux dernières saisons, dont 19 achevés à plus de 6 mètres.

Le prodige suédois a commencé l'année sur des bases élevées. Il a survolé la saison en salle avec quatre meetings à plus de six mètres et la meilleure performance mondiale (6,10 m), une barre de nouveau passée en extérieur en juin à Hengelo (Pays-Bas). A Tokyo, il a dégagé une belle assurance à chacun de ses sauts. Après une entrée à 5,55 m puis un saut à 5,80, le Suédois a joué avec les nerfs ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles