JO de Tokyo : les Bleus ratent leur entrée en lice

·1 min de lecture
Sylvain Ripoll, sélectionneur de l'Équipe de France olympique, encourage ses joueurs à Tokyo.
Sylvain Ripoll, sélectionneur de l'Équipe de France olympique, encourage ses joueurs à Tokyo.

25 ans après son dernier match dans un tournoi olympique, l?équipe de France a raté ses retrouvailles avec les JO. Totalement dépassés en seconde période avec quatre buts encaissés et une défense apathique, les jeunes Bleus emmenés par André-Pierre Gignac n?ont pas été à la hauteur de l?événement et la défaite est lourde (1-4). Avec une liste constituée dans l?urgence face aux nombreux refus des clubs de libérer les meilleurs éléments de cette équipe (Caqueret, Camavinga, Gouiri, ou encore Tchouameni), Sylvain Ripoll dispose de circonstances atténuantes. Néanmoins, après un Euro Espoirs raté (élimination en quart de finale) et l?absence de fond de jeu depuis plusieurs mois, la question de sa légitimité se pose.

À la tête des Espoirs depuis 2017, l?ancien entraîneur de Lorient a eu le mérite de ramener la France aux JO et d?atteindre le dernier carré de l?Euro Espoirs en 2019. Cependant, avec un vivier reconnu par de nombreux observateurs, il n?est jamais parvenu à imposer une vraie ligne directrice dans son collectif. Les individualités comme Odsonne Édouard (Celtic), Dayot Upamecano (Bayern Munich) et Matteo Guendouzi (Marseille) ont souvent masqué les limites de cette équipe.

À la FFF, aucune remise en question

Après l?échec du dernier Euro, la remise en question n?a pas eu lieu. Noël Le Graët, président de la FFF, n?a pas voulu remettre en cause son bilan et se retranche derrière les résultats. « Depuis que Ripoll est là, il y a des résultats, qu?on le [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles