JO: Un directeur licencié après que ses commentaires sur l'Holocauste refont surface

·2 min de lecture
JO: UN DIRECTEUR LICENCIÉ APRÈS QUE SES COMMENTAIRES SUR L'HOLOCAUSTE REFONT SURFACE

par Mari Saito et Kiyoshi Takenaka

TOKYO (Reuters) - Les organisateurs des Jeux olympiques de Tokyo ont licencié le directeur de la cérémonie d'ouverture après que des commentaires sur l'Holocauste faits dans les années 1990 ont refait surface.

Cette annonce survient quelques jours seulement après qu'un musicien réputé a été contraint de renoncer à son rôle de compositeur de la cérémonie, après que d'anciens signalements sur son comportement violent et abusif ont fait surface.

Les Jeux de Tokyo, retardés d'un an en raison de la pandémie de coronavirus, ont été confrontés à une série de revers, notamment la sortie de Yoshiro Mori, l'ancien chef du comité d'organisation de Tokyo 2020, qui a démissionné après avoir tenu des propos sexistes.

Cette démission a été rapidement suivie de celle du responsable de la création des Jeux olympiques de Tokyo, Hiroshi Sasaki, qui a tenu des propos désobligeants à l'égard d'une artiste japonaise populaire.

Le comité d'organisation de Tokyo 2020 a déclaré que Kentaro Kobayashi, directeur de la cérémonie d'ouverture des Jeux, a été licencié après qu'une blague qu'il a faite sur l'Holocauste dans le cadre d'un spectacle comique dans les années 1990 a refait surface dans les médias nationaux.

"Nous avons appris que M. Kobayashi avait tenu des propos qui se moquaient d'un fait tragique de l'histoire dans l'un de ses anciens spectacles", a déclaré Seiko Hashimoto, présidente du comité d'organisation des Jeux olympiques de Tokyo 2020.

Le Centre Simon Wiesenthal, une organisation juive internationale de défense des droits de l'homme, avait auparavant publié une déclaration condamnant le comportement passé de Kentaro Kobayashi.

"Toute association de cette personne aux Jeux olympiques de Tokyo insulterait la mémoire de six millions de Juifs et tournerait cruellement en dérision les Jeux paralympiques", a déclaré Abraham Cooper, rabbin et directeur de l'action sociale mondiale du centre.

(Mari Saito, Daniel Leussink, Kiyoshi Takenaka etTim Kelly; version française Camille Raynaud)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles