JO d'hiver : quelles mesures sanitaires la Chine compte-t-elle appliquer ?

·1 min de lecture
© Jade GAO / AFP

Des Jeux Olympiques une nouvelle fois perturbés par la pandémie. Dans 40 jours, les JO d'hiver s'ouvriront à Pékin. Cet évènement, très important pour la capitale chinoise, s'annonce particulièrement compliqué à organiser à cause de la reprise épidémique en Chine, où le nombre de cas ne cesse d'augmenter depuis quatre mois.

Personne ne pourra sortir

Tous les participants aux Jeux de Pékin évolueront dans une boucle fermée. Une bulle sanitaire plus étanche encore qu'aux Jeux de Tokyo, puisqu'ils seront totalement isolés du reste du pays. Si, au Japon, les journalistes pouvaient quitter la bulle après deux semaines et se mêler à la population locale, à Pékin, personne ne pourra sortir.

L'hébergement, les repas et les déplacements entre les trois zones de compétition, parfois distantes de 200 kilomètres, se feront à l'intérieur de cette boucle. Autre différence avec Tokyo : tous les participants devront être vaccinés et dépistés quotidiennement.

>> LIRE AUSSI- JO d'hiver : les pays du boycott diplomatique en "paieront le prix", avertit Pékin

Un nombre de spectateurs limité

Si les Jeux de Tokyo se sont déroulés dans des stades vides, les spectateurs seront autorisés à Pékin, mais leur nombre sera limité et aucun ne pourra venir de l'étranger. Les organisateurs veilleront cependant à ce que le public ne se mêle pas aux sportifs et aux délégations. Et ceux résidant en Chine devront même effectuer une quarantaine lors de leur sortie de la bulle pour rentrer chez eux.

Outre la p...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles