JO d’hiver 2030 : les Alpes candidates ?

·1 min de lecture
Laurent Wauquiez, président de l'Auvergne-Rhône-Alpes, étudie la possibilité d'une candidature de sa région pour les JO d'hiver de 2030.
Laurent Wauquiez, président de l'Auvergne-Rhône-Alpes, étudie la possibilité d'une candidature de sa région pour les JO d'hiver de 2030.

Et si les JO d?hiver de 2030 s?organisaient en France, plus particulièrement dans les Alpes ? C?est en tout cas le projet de Laurent Wauquiez, président de l?Auvergne-Rhône-Alpes. L?ex-président des Républicains (LR) a consulté plusieurs élus locaux, trente ans après l?organisation des JO d?hiver d?Albertville en 1992. « Les sites se situeraient du Mont-Blanc au Vercors. Ce serait un coup d?accélérateur pour investir dans des sports d?hiver plus durables », a confirmé le principal intéressé dans les colonnes du Parisien, samedi 13 novembre.

L?ambition de la région serait d?étendre les sites sur toutes les Alpes, « du Mont-Blanc au Vercors ». « Ce projet, ça fait 5 ans que j?y réfléchis », avait révélé Laurent Wauquiez sur l?antenne de France 3 Alpes en octobre dernier, précisant que s?il y va, « c?est pour gagner ». Pour l?heure, le projet semble mal embarqué. En premier lieu, ces JO d?hiver 2030 ont d?ores et déjà suscité l?intérêt d?autres prétendants, dont Salt Lake City (organisateur des Jeux en 2002 aux États-Unis) et Sapporo (hôte japonais en 1972), mais également de Barcelone (JO d?été 1992), associée aux Pyrénées.

À LIRE AUSSIPatrick Besson ? Idées pour de nouvelles épreuves olympiques

Six ans seulement après les JO de Paris

L?organisation des JO dans les Alpes françaises est d?autant plus incertaine qu?elle interviendra seulement six ans après les JO de Paris, en 2024. Ensuite, plusieurs voix écologistes se sont élevées pour protester contre le coût e [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles