JO 2024: Henry vante la "qualité énorme" d’Olise et salue son "envie de jouer en équipe de France"

Un vrai coup de cœur. Thierry Henry a eu des mots particulièrement élogieux pour Michael Olise lors de sa conférence de presse, ce lundi à Clairefontaine. Le sélectionneur de l’équipe de France olympique, qui a débuté sa préparation pour les Jeux olympiques de Paris 2024, est sous le charme de l’attaquant de Crystal Palace. Perturbé par plusieurs blessures aux ischio-jambiers, le joueur de 22 ans, capable d’évoluer sur l’aile ou dans l’axe, a inscrit 10 buts et délivré 6 passes décisives en 19 apparitions la saison passée en Premier League (dont 14 comme titulaire).

"Vu ce qu’il fait dans le championnat anglais, s’il ne s’était pas blessé cette année, je pense qu’il aurait pu aller chercher des quinze buts-quinze passes, seize buts-seize passes. Il a cette qualité. C’est un joueur d’une qualité vraiment énorme", estime Henry.

"S’il était Anglais, il serait déjà parti avec l’équipe d’Angleterre"

Né à Londres en décembre 2001, d’une mère franco-algérienne et d’un père nigérian, Michael Olise peut représenter la France, l’Angleterre, l’Algérie ou le Nigeria. Mais l’ancien dynamiteur de Reading (recruté par Crystal Palace en 2021 pour 9,3 millions d’euros) a choisi de porter le maillot bleu. Une décision chaudement saluée par son sélectionneur en équipe de France olympique.

"C’est Patrick Vieira (ancien coach de Crystal Palace, NDLR) qui m’en avait parlé en premier. Il m’a dit: ‘Il y a un petit, il est pas mal ici et il veut jouer pour la France’", confie Thierry Henry. "On sait très bien qu’il a pas mal de possibilités. Son envie de montrer qu’il a envie de jouer avec l’équipe de France, il faut le souligner. Parce que je peux vous dire que s’il était Anglais, il serait déjà parti avec l’équipe d’Angleterre. Il aurait peut-être pu aller avec l’équipe d’Angleterre. Peut-être. Mais il veut jouer pour la France. Il faut quand même le souligner. Il a décidé de jouer pour l’équipe de France, tout en sachant qu’il n’allait pas à l’Euro."

Article original publié sur RMC Sport