JO de 2024 : «Et si la France n’était pas prête ?»