JO 2024: les finances du Comité d'organisation passées au crible par la Cour des comptes

·2 min de lecture

Dans un rapport provisoire au contenu dévoilé dans Le Canard enchaîné, la Cour des comptes analyse le budget et sa gestion par le Comité d’Organisation des Jeux olympiques de Paris, présidé par Tony Estanguet. Il pointe notamment des surcoûts potentiels et des dépenses parfois sous-évaluées.

Prévisions budgétaires à revoir, prix élevé de certains événements organisés par le COJO, rémunérations annuelles des principaux dirigeants en question... Les magistrats financiers ont tout passé au peigne fin et plusieurs points les ont fait tiquer.

Leur première préoccupation a été un surcoût de 400 millions d'euros pour l'organisation des Jeux olympiques, dans un contexte économique particulièrement déprimé. Paris 2024 a déjà anticipé l'économie à faire à travers, notamment, la réduction du nombre d'équipements provisoires annoncée fin septembre.

Des directeurs aux salaires confortables

Mais la cour s’inquiète aussi d’une sous-évaluation du volet sécurité. Quelque 125 millions d’euros supplémentaires seraient nécessaires, selon elle, pour une vision plus réaliste. Sont également épinglés dans le rapport les deux rendez-vous médiatiques mis sur pied en 2019 : la révélation du logo des Jeux au Grand Rex à Paris et la journée olympique place de la Concorde. Le coût des deux événements s’élève à près de 2,3 millions, soit environ 60 % de plus que l’estimation initiale. De son côté, le Comité d’organisation des Jeux olympiques dément avoir payé autant.

Enfin, le rapport s’étonne du salaire de certains directeurs, particulièrement confortables (entre 120 000 et 245 000 euros bruts par an). C’est nettement moins que pour les patrons des Jeux de Londres en 2012, rétorque le Comité d’organisation, qui aura l’occasion de répondre à toutes les interrogations de la Cour d’ici au 17 décembre, date de la révélation de la carte définitive des sites de compétition.

►À lire aussi : Revue de presse française - Coup de rabot pour les Jeux olympiques de Paris 2024