JO 2024: Dkojovic disputera bien les Jeux, malgré sa blessure à Roland-Garros et son opération

Le feu vert pour "Nole". Blessé à un genou lors de Roland-Garros et opéré dans la foulée à Paris, Novak Djokovic disputera bien les Jeux olympiques cet été, fait savoir ce mardi le comité olympique serbe.

"Novak Djokovic (3e mondial) et Dusan Lajovic (56e) remplissent les conditions relatives au classement ATP et ont confirmé leur participation" aux JO, indique l'instance dans un communiqué.

Plus compliqué pour Wimbledon

Le Serbe de 37 ans, recordman du nombre de titres du Grand Chelem (24), avait été victime d'une lésion du ménisque médial du genou droit le 3 juin, une blessure qui ne l'avait pas empêché de s'imposer au terme d'un marathon de plus de quatre heures contre l'Argentin Francisco Cerundolo, en ayant recours à une forte dose d'anti-inflammatoires. Mais il avait été ensuite contraint de renoncer à son quart de finale à Roland-Garros face au Norvégien Casper Ruud.

Djokovic, dont la réticence à toute intervention chirurgicale est connue, s'est finalement aussitôt résolu à subir une arthroscopie dans une clinique parisienne dès le lendemain. Une intervention classique qui s'était déroulée avec succès, avec l'espoir d'être opérationnel pour le rendez-vous de Paris, où il ambitionne de décrocher une médaille d'or, seul trophée manquant à son palmarès. "Les Jeux olympiques de Paris sont très importants, ils ont toujours été une priorité pour moi", avait-il affirmé en avril avant le tournoi sur terre battue de Monte-Carlo.

"Nole" avait une première fois consenti se faire opérer en 2018, après avoir traîné une blessure tenace à un coude après deux ans de tergiversation et parfois en dépit de la gêne et de la douleur. En pleine pandémie de Covid, il a en revanche refusé de se faire vacciner.

L'annonce de sa participation aux JO par le comité olympique serbe reste à présent à être confirmée par les faits, alors qu'il effectue actuellement sa rééducation, au vu des vidéos postées sur son compte Instagram.

Quant à l'imaginer pouvoir disputer Wimbledon (1-14 juillet), où il s'est imposé à sept reprises et a été finaliste l'an passé, cela semble bien plus improbable, même s'il n'a pas encore déclaré forfait.

Article original publié sur RMC Sport