JO-2024 : Darmanin demande au nouveau préfet de police de mobiliser «toutes les ressources»

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© XOSE BOUZAS / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Gérald Darmanin  a demandé jeudi au nouveau préfet de police de Paris Laurent Nuñez de veiller à la mobilisation générale de "toutes les ressources" de l'institution pour l'organisation des Jeux olympiques de 2024 à Paris . "Vous serez le préfet de police en charge des JO, et toute la préfecture de police doit être tournée vers cet objectif", a déclaré le ministre de l'Intérieur lors de la cérémonie d'installation de Laurent Nuñez, en remplacement de Didier Lallement.

"Des enjeux majeurs"

"L'organisation prochaine de la Coupe du monde de rugby (2023) et des Jeux olympiques et paralympiques constituent des enjeux majeurs et je vous demande dès aujourd'hui de veiller à la mobilisation générale de toutes les ressources de la préfecture de police", a-t-il ajouté.

Après le raté du Stade de France, Laurent Nuñez, 58 ans, devra lever les doutes sur les capacités de la France à accueillir une grande manifestation populaire. L'organisation de la cérémonie d'ouverture des JO, conçue comme une parade fluviale sur la Seine, relève déjà du casse-tête sécuritaire. De nombreuses voix s'élèvent dans les rangs policiers pour s'en inquiéter.

 

>> LIRE AUSSI - Gérald Darmanin annonce la création de 1.000 nouveaux postes de policiers à Paris

Par ailleurs, Gérald Darmanin souhaite que la "situation dramatique" du crack à Paris, "qui sévit dans le nord-est de la capitale et qui pourrit la vie des habitants", soit éradiquée "d'ici un an". "Vous aurez la charge de mobiliser la police judicia...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles