JO 2024: le Centre aquatique olympique, un joyau qui profitera aux habitants de Saint-Denis

À moins de quatre mois des Jeux olympiques, le président de la République française Emmanuel Macron a inauguré ce jeudi 4 avril l'un des lieux emblématiques de ces JO : le Centre aquatique olympique, situé à Saint-Denis, en banlieue nord de Paris.

C'est un véritable bijou architectural, installé sur une superficie de deux hectares, soit l’équivalent de trois terrains de football. Il a dû être dépollué, car il s'agissait d'un ancien site fournisseur de gaz et d'électricité. Sa forme ressemble à un énorme paquebot, prêt à prendre la mer. La voute inversée de la toiture rappelle, elle aussi, une immense voile tendue. Il est entièrement tapissé de panneaux photovoltaïques, ce qui fait de ce bâtiment une des plus grandes fermes solaires urbaines de France, qui permettront de réduire de 30 % les consommations d’énergie du bâtiment.

La majeure partie de la structure, tout en bois, participe aussi à la sobriété énergétique, réduisant une partie des émissions de CO2. Sans oublier les sièges fabriqués avec des matériaux recyclés.

« Les enfants vont pouvoir apprendre et pratiquer la natation »

Dans ce bassin aquatique se dérouleront les épreuves de qualification du waterpolo, de natation synchronisée et de plongeon.

C'est peut-être peu pour un tel équipement. Le problème, c'est que la capacité d'accueil est de seulement 5 000 spectateurs. Trop peu, pour la Fédération internationale qui impose un minimum de 15 000 places pour les épreuves de natation de niveau mondial.

Au final, c'est donc à Nanterre, au Paris-La Défense-Arena, qu'auront lieu les épreuves phares de natation-courses.


Lire la suite sur RFI