JO 2024: la boxe française veut redorer son blason

Cinq ans après la razzia de Rio (6 médailles, 2 titres), l'équipe de France de boxe s’était pris les pieds dans le tapis avec aucune médaille à Tokyo en 2021. À Paris l’été prochain, les Français ont l’ambition de briller. S’il y a déjà 8 Bleus qualifiés, cinq autres pourraient obtenir leur ticket lors du dernier tournoi de qualification olympique du 23 mai au 2 juin, à Bangkok en Thaïlande.

La boxe française a l'espoir de retrouver l’ivresse de l’été historique brésilien de 2016. À Bangkok, Romane Moulai (-54 kg), Émilie Sonvico (-66 kg), Samuel Kistohurry (-57 kg), Yojerlin Cesar (-80 kg) et Soheb Bouafia (-92 kg) disputeront le troisième et dernier tournoi de qualification olympique. De quoi étoffer l’équipe qui a déjà huit qualifiés avec Wassila Lkhadiri (-50 kg), Amina Zidani (-57 kg), Estelle Mossely (-60 kg), Davina Michel (-75 kg), Billal Bennama (-51 kg), Sofiane Oumiha (-63,5 kg), Makan Traoré (-71 kg) et Djamili Aboudou (+92 kg).

« Participer c’est bien, mais c’est l’or que je veux »

« Les JO, c’est la compétition la plus importante. Participer c’est bien, mais c’est l’or que je veux. Rien d’autre. Autre chose serait une immense déception », avance sans détour Amina Zidani. « On travaille beaucoup, et nous sommes tous motivés pour marquer l’histoire. On est une famille et on veut réussir », ajoute-t-elle. Depuis une année, le programme de l'équipe de France est intense, et le groupe passe énormément de temps ensemble.


Lire la suite sur RFI

Lire aussi:
Boxe: Djamili Aboudou ou le rêve d’une participation aux JO 2024 devenu concret