JO de 2024: À Aubervilliers, les travaux bousculent le quotidien des jardiniers

·1 min de lecture
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

JO DE PARIS - Une nouvelle ZAD (Zone à défendre) est-elle en train de surgir cette fois-ci aux portes de Paris? Depuis le 24 mai, une partie de Jardins ouvriers d’Aubervilliers sont occupés par des militants et des jardiniers, en opposition à la construction d’infrastructures qui seront notamment utilisées pour les Jeux olympiques de 2024.

En juin 2020, la mairie a autorisé la construction d’un complexe comprenant notamment une piscine d’entraînement olympique, un centre aquatique et un solarium. Des infrastructures qui empiéteront sur 4000 m2 des jardins et forceront la délocalisation de 17 parcelles sur les 270 qui composent ce lieu populaire, partie intégrante du quartier depuis 1935.

Si l’aménageur public (Grand Paris Aménagement) a promis que chaque jardinier concerné retrouvera une parcelle et que la zone bétonnée sera recréée sur un terrain de football en friche à proximité, les jardiniers que nous avons rencontrés s’inquiètent tout de même de la transformation du quartier et de l’avenir des lieux, comme vous pouvez le voir dans notre reportage vidéo en tête d’article.

D’autant plus que les travaux du Grand Paris Express forceront aussi une quinzaine de jardiniers à déménager au cours des prochaines années. En tout, un des sept hectares des jardins est à terme menacé.

Quand on voit tout le béton qui nous entoure... Là, on est au paradis.Amar, jardinier

Bientôt une expulsion ?

Pour plusieurs jardiniers et locaux, le grignotage de cette oasis de nature participe à une gentrification et un “bétonnage” du quartier déconnectés de sa réalité sociale et environnementale. “Le quartier a besoin des jardins pour respirer, pour ne pas avoir trop chaud l’été”, explique par exemple à notre micr...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles