JO 2020 : le Tongien Pita Taufatofua veut continuer à écrire son histoire olympique

·2 min de lecture

Pita Taufatofua, qui avait fait sensation à la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Rio en 2016 veut continuer à marquer l’histoire des Tonga, dont il était à l’époque le porte-drapeau.

Si le nom de Pita Taufatofua ne vous dit peut-être rien, l’image de son défilé en tant que porte-drapeau en 2016 devrait vous rappeler des souvenirs. Aux Jeux Olympiques de Rio, il avait fait sensation dans sa tenue traditionnelle des Tonga, laissant apparaître son torse huilé. A l’époque, les photos avaient fait le tour du monde, au point que le très réputé magazine «Sports Illustrated» avait le champion de taekwondo classé dans sa liste des personnalités les plus sexy de l’année 2016. En décembre de cette année-là, il avait ensuite annoncé avoir pour objectif de participer aux Jeux d’hiver, en Corée du Sud. Il avait débuté son entrainement en ski de fond, bien qu’il n’ait jamais mis les pieds sur la neige auparavant. Et après de difficiles qualifications, il avait obtenu son billet à la dernière minute, devenant le premier athlète de son pays à participer aux Jeux d’été et d’hiver. Là encore, il avait fièrement défilé en tenue traditionnelle, torse nu malgré le froid hivernal coréen.

Mais Pita Taufatofua est bien plus qu'une belle image pour les photographes et les réseaux sociaux. «Je voulais faire quelque chose de sportif, mais complètement hors de ma zone de confort. Étant des Tonga, je suis habitué au sable, j'ai vu la neige pour la première fois il y a deux ans et je suis tombé amoureux d'elle. Je veux me dépasser et leur montrer que, indépendamment des critiques, tout est possible. Espérons que cela inspire les gens dans leurs propres défis individuels», avait-il confié à la chaîne officielle des JO à propos du ski de fond, lorsqu'il avait révélé vouloir prendre part aux Jeux d'hiver. Après Rio, j’ai décidé de trouver le sport le plus difficile qui existe, parce que j’avais besoin d’un nouveau défi, et le(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles