JO 2018 – Alexis Pinturault en argent sur le combiné, le bronze pour Victor Muffat-Jeandet

SKI ALPIN – Le combiné a souri aux Français. Si Marcel Hirscher s’est montré imbattable, Alexis Pinturault et Victor Muffat-Jeandet s’offrent un double podium.

Quatrième de la descente, Alexis Pinturault a assuré l’argent en combiné (Crédit AFP)

Ce n’est pas une, mais deux médailles que le ski alpin ramène ce mardi. Alexis Pinturault, double vainqueur de la Coupe du monde du combiné, a décroché l’argent de la discipline, alors que Victor Muffat-Jeandet, très en jambes lors du slalom, monte sur la troisième marche du podium. Brillants tous les deux, ils n’ont pu empêcher le sacre d’un Marcel Hirscher exceptionnel en slalom.

Si la descente hommes dimanche et le géant féminin lundi ont dû être reportés, le combiné s’est tenu normalement malgré le vent. La descente, puis le slalom par souci d’équité entre slalomeurs et descendeurs, ont toutefois été raccourcis.

Alexis Pinturault avait assuré l’essentiel lors de la descente, en signant le 6e temps, 28 secondes devant son grand rival Marcel Hirscher. Le Français pouvait dès lors rêver de médailles olympiques. Sur le slalom, le skieur de Courchevel n’a pas réussi le passage parfait, commettant une petite erreur dès les premiers mètres qui lui a couté cher par la suite. Quand Hirscher survolait le slalom en 1’32”27. L’Autrichien, à qui il ne manquait qu’un titre olympique, a désormais tout gagné. “J’étais le favori après mon résultat sur la descente mais Marcel Hirscher était plus fort que moi en slalom. Je me suis bien battu et il faut reconnaître qu’il était plus fort que moi”, a admis Alexis Pinturault, interrogé par France Télévisions.


Si le duel Pinturault-Hirscher était attendu, Victor Muffat-Jeandet a su tirer son épingle du jeu. En retrait lors de la descente disputée plus tôt dans la nuit (seulement 29e), le Français a en effet réussi une performance incroyable lors du slalom, avec un excellent temps 1’33’’02, prenant la tête lors de son passage pour ne la lâcher qu’au passage du roi autrichien. A l’arrivée, le Français a du mal à réaliser. “Je n’ai plus d’émotion, je suis à plat, a-t-il avoué au micro de France Télévision. J’étais tellement énervé par la descente. (…) Mais c’est ma première médaille olympique, et c’est génial de pouvoir en profiter avec Alexis.”

Thomas Mermillod-Blondin s’est classé à la 6e place, à 1’50 du vainqueur. Déception en revanche pour Maxime Muzaton qui n’a pas terminé le slalom, après une porte manquée.