Publicité

"J'irai jusqu'au bout" : après sa condamnation, Nicolas Sarkozy sort du silence

Le couperet est tombé mercredi 17 mai 2023. Nicolas Sarkozy a été condamné pour corruption et trafic d’influence dans l’affaire "Bismuth" par la cour d'appel de Paris à trois ans de prison, dont un an ferme, à exécuter sous bracelet électronique. Il s'agit de la même peine qui avait été prononcée deux ans plus tôt en première instance. Dès la sortie de la salle d'audience, son avocate a assuré que l'ancien président de la République avait pris la décision de se pourvoir en cassation. Il "est innocent des faits qui lui sont reprochés", a ainsi déclaré Me Jacqueline Laffont. "Nous irons jusqu’au bout du chemin judiciaire", a-t-elle ajouté, parlant d’une décision "stupéfiante". Au lendemain de cette condamnation, le mari de Carla Bruni est sorti du silence dans les colonnes du Figaro. Il a confirmé se pourvoir en cassation dans le seul but de prouver à tout le monde qu'il est innocent. "Il n'est pas question que je baisse les yeux", a-t-il affirmé avant d'ajouter : "J'irai jusqu'au bout, car je le répète : je n'ai rien fait de condamnable". Malgré tout, il a assuré à nos confrères qu'il n'avait pas été surpris d'entendre sa condamnation.

"J’ai tout de suite su qu’il s’agirait d’un combat de longue haleine pour faire triompher, non pas seulement ma cause, mais les principes essentiels de notre démocratie, qui ont été foulés aux pieds : la confidentialité des conversations entre un avocat et son client ; la réalité d’une preuve ou de l’absence de preuve ; le doute qui doit, en toutes (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite