Jill Biden : ce choix symbolique de la future First Lady que les précédentes n'ont jamais fait

·1 min de lecture

Jill Biden l'a décidé, elle ne sera pas une First lady comme les autres. Tandis que la transition s'annonce difficile pour elle et son mari Joe Biden, que Donald Trump ne veut pas reconnaître comme étant le 46ème président des États-Unis élu, voilà que celle qui va succéder à Melania Trump définit d'ores et déjà ses engagements en tant que First Lady. Et si elle compte se concentrer sur les domaines de l'éducation, de la famille, des anciens combattants et militaires ainsi que de la lutte contre le cancer, Jill Biden veut garder un équilibre entre sa nouvelle fonction et son travail d'enseignante.

En effet, l'épouse de Joe Biden a déjà fait savoir qu'elle ne comptait pas arrêter de travailler sous prétexte qu'elle allait devenir First Lady, rapporte The Mirror, elle qui en 2007 a obtenu un doctorat en sciences de l'éducation à l'université du Delaware. Une décision qu'elle avait déjà prise en 1988 lors de la première campagne de Joe Biden pour les élections présidentielles, affirmant que même si son mari était élu président des États-Unis, elle continuerait son travail d'enseignante pour les élèves souffrant de troubles émotionnels, elle qui enseigne principalement en lycée. Une première pour une First Lady, qui mettent généralement leur carrière entre parenthèses pour suivre leurs maris à la Maison Blanche, comme ce fut le cas de Michelle Obama ou encore Laura Bush.

Melania Trump accueillera-t-elle Jil Biden à la Maison Blanche ?

Toutefois, (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Donald Trump peut-il être expulsé de la Maison Blanche s'il ne reconnaît pas la défaite ?
Emmanuel Macron : ces trois scénarios envisagés pour la suite du confinement
Joe Biden : qui sont ses sept petits-enfants ?
Joe Biden : qui est Hallie, sa belle-fille et veuve de Beau ?
Joe Biden président : ce choix pas anodin de Pfizer sur l'annonce de son vaccin contre le Covid-19