Jihadistes : la France demande au Mali et au Burkina d'agir au plan politique

franceinfo avec AFP

"Ce qui me paraît le plus important maintenant, c'est encore plus d'action politique." Jean-Yves Le Drian, le ministre des Affaires étrangères, a appelé, mercredi 27 novembre, le Mali et le Burkina Faso à agir pour rétablir la stabilité sur des territoires secoués par les violences jihadistes et intercommunautaires.

Le chef de la diplomatie française s'est exprimé, mercredi, devant la Commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale après la mort de 13 militaires français, lundi, dans une opération antijihadiste au Mali et sur fond de flambée de violences dans les deux pays.

"Plus d'action politique au Mali pour que les engagements pris soient respectés, pour que la mise en œuvre de ce qu'on appelle le 'DDR' [Désarmement, Démobilisation et Réintégration] soit réellement actée, que les accords d'Alger, y compris dans la partie décentralisation, soient réellement mis en oeuvre, que l'Etat malien revienne à Kidal et qu'il y ait une volonté commune affichée contre le terrorisme", a souligné Jean-Yves Le Drian.


Un accord (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi